Optimisation adsl expert sfr box

Publié le par titeuf

Depuis l'arrivée du firmware ( 1.5.6 ) vous avez la possibilité de "tester" différentes solutions afin d'optimiser votre connexion ADSL, notamment avec la page cachée du mode avancé pour l'adsl.

Attention: toute mauvaise manipulation peut vous empêcher d'obtenir à nouveau une synchronisation adsl et vous obliger à faire un reset de la NB4.


Opti-NB4-base.png

Les valeurs sur lesquelles il est utile d'intervenir ne sont que: la modulation et la marge de bruit. Les autres paramètres ne doivent pas être touchés.

Modulation


Comme vous le voyez, par défaut, toutes les modulations sont autorisées puisque la première case est cochée. En pratique, on peut accélérer la synchronisation en limitant le nombre de modulations que le modem et le DSLAM essaieront et choisir ainsi en partie le comportement de la box:

1/ Si vous êtes en adsl simple, vous pouvez décocher "toutes" et ne laisser cochée que la case "G.DMT".

2/ Si vous êtes en adsl2+ et que vous ne voulez jamais vous retrouver par accident sur une synchro adsl, ne cochez que "ADSL2+".

3/ Si vous êtes en adsl2+ et que vous préférez par sécurité que la NB4 se "replie" éventuellement sur une synchro adsl (plus stable) en cas de souci, cochez "G.DMT" et "ADSL2+".

4/ Enfin, si vous êtes en adsl2+ mais que la connexion n'est pas stable pour diverses raisons, vous pouvez forcer la NB4 à toujours synchroniser uniquement en adsl pour contourner ce problème, en cochant seulement "G.DMT" - comme si vous étiez dans le premier cas.

Marge de bruit


La valeur indiquée en marge de bruit est en réalité un taux appliqué sur la marge descendante par défaut que le DSLAM négocie avec votre NB4 lors d'une synchronisation du signal adsl.

L'objectif n'est pas ici de positionner bêtement "0" à la place de "100" mais de trouver une valeur qui vous permettra:

1/ un meilleur débit ATM descendant
2/ un taux d'erreurs acceptable qui ne viendra pas au contraire réduire le débit IP réel malgré un débit ATM plus important qu'auparavant.

Par expériences successives vous devriez aboutir à un taux satisfaisant uniquement s'il se situe dans la fourchette 40-80. Si vous positionnez le taux à un niveau trop bas par rapport aux capacités réelles de la ligne, le DSLAM n'acceptera pas cette valeur (il va simplement l'ignorer) et vous vous retrouverez avec la marge par défaut définie au niveau de votre connexion au DSLAM (et aucun gain en débit descendant).

Opti-NB4-80.png
Exemple d'une optimisation "prudente"

N'oubliez pas ensuite de "Valider" votre choix...

Dès que vous cliquez sur "Valider", la synchronisation est coupée et la NB4 relance après quelques secondes une négociation avec le DSLAM en fonction des paramètres de modulation et/ou de marge de bruit que vous avez indiqués. Tout se passe comme si vous aviez simplement débranché/rebranché le câble téléphonique mural qui relie la NB4 à l'adsl, autrement dit la NB4 ne redémarre pas car c'est seulement la connexion adsl (et TV et téléphone bien entendu) qui est relancée.

Surveiller la qualité de ligne obtenue


Après modification, cliquez sur l'onglet "Internet" pour revenir sur les statistiques de ligne obtenues et cliquez sur le lien "Statistiques détaillées". Les principales valeurs que vous allez surveiller pour contrôler la qualité de ligne obtenue sont au nombre de trois:

1/ SFErr qui compte les erreurs de "supertrames", c'est-à-dire les erreurs CRC depuis l'établissement de la dernière synchro
2/ RSUncorr qui compte les erreurs de reconstruction RS (Reed-Solomon) des trames (appelés aussi FEC)
3/ HEC qui compte les erreurs d'entête ATM

Lecture simplifiée: Les erreurs CRC signalent notamment des HEC et les trames altérées qui ne peuvent être reconstruites nécessitant, si possible dans les couches réseau supérieures comme TCP, la retransmission des données. Donc le but est de conserver le moins de CRC possible (SFErr) et le moins d'erreurs RS possible. Quant aux erreurs HEC élévées, elles sont de base annonciatrices de synchro très instable et fragile ( ~ marge de bruit choisie trop faible => la NB4 peut se retrouver dans une boucle synchro/désynchro quasi-permanente).

Mais généralement, il suffit de se focaliser sur les erreurs CRC. Pour donner un ordre d'idée, une ligne qui présente moins de 1 CRC par minute peut être considérée comme très bonne et stable (= 60 CRC /h = 1440 CRC /jour) mais les exigences sont encore plus importantes pour le flux TV car il n'y a PAS de retransmission des données en cas d'erreur (sauf par le "truc" du purepixel qui envoie en léger différé et donc peut partiellement corriger les erreurs).

Pour plus d'info de détail: http://fr.wikipedia.org/wiki/Asymmetric_Digital_Subscriber_Line
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article