Quelle configuration matérielle pour Mandriva 2009.1?

Publié le par titeuf

desktop_one_20091.png

Linux est réputé pour être un système peu gourmand en ressources. Alors que VISTA demande une machine de guerre, Linux quant à lui, avec un bureau KDE 4 de dernière génération et les effets 3D activés, reste peu exigeant. C'est ainsi que des configurations "modestes" parviennent à faire fornctionner formidablement bien tout un tas de programmes sous Linux.

Voici l'exemple d'un bureau classique sous KDE 4.2.

 

Il n'en demeure pas moins qu'il existe quand même des limites à ne pas franchir. Voici un tableau récapitulatif de la configuration minimale nécessaire pour faire fonctionner Mandriva Linux correctement :


CPU

RAM

Espace Disque

Carte Graphique

Carte Son

32 ou 64 bits de type AMD ou INTEL


Duron,
Athlon,
Athlon XP,
Athlon 64,
Phenom et Phenom II (dual ou quad core)


Famille Pentium (MMX, II et III)
Pentium 4, Pentium 4 HT, Pentium 4 E
Core Duo,
Core 2 Duo,
Core 2 Quad,
Core i7


Fréquence minimale conseillée 1 GHz

Capacité minimale 256 Mo


Capacité conseillée 1 Go


Toutes les types de RAM conviennent
(SDRAM, DDR, DDR2 ou DDR3)

Un minimum de 8 Go d'espace libre est conseillé
pour l'installation du système et l'ajout éventuel de programmes.

AMD (ATI), Nvidia, S3, Matrox, ...

Compatible SondBlaster ou AC97.


Comme vous le remarquerez, nous sommes loin des spécifications techniques requises par Microsoft Windows Vista (ou même XP SP3) ! Cette faible consommation en ressource est le propre de la plupart des distributions Linux. Cela s'explique de différentes manières, mais l'une des raisons semble être la qualité du code constituant Linux... Autrement dit, le noyau Linux, ainsi que ses applications sont programmés de manière à consommer un minimum de puissance tout en gardant une réactivité maximale.

Le cas des imprimantes :

Tous les constructeurs d'imprimantes ne font pas l'effort de fournir des pilotes Linux pour leurs imprimantes. Cela pose parfois problème pour certains utilisateurs Linux qui se retrouvent avec une imprimante inutilisabe ou avec des fonctionnalités restreintes. Actuellement, la seule marque compatible à 100% avec Linux est HP. Acheter une imprimante HP c'est être sûr de la faire fonctionner correctement sous Linux. De plus HP fournit l'outil hplip qui permet d'effectuer toutes les opérations d'entretient de l'imprimante et de vérifier la quantité d'encre restante dans les cartouches. Les imprimantes DELL sont à éviter à tout prix sous Linux.

 

Le cas des cartes graphiques :

Actuellement, il semble que les cartes Nvidia fonctionnent généralement mieux que les cartes AMD (ATI). Les pilotes développés pour Linux, par Nvidia sont de qualité supérieure à ceux fournis par ATI. Même si les choses commencent à s'inverser, notamment du fait que AMD a ouvert les spécifications techniques de ces pilotes à la communauté OpenSource. Ainsi le développement d'un pilote ATI libre de qualité est en cours, mais n'est pas encore arrivé à mâturité. Bref, si nous devions résumer la situation, aujoud'hui il vaut mieux une carte Nvidia qu'une caete ATI sous Linux, même si ces dernières auront certainement notre faveur dans un futur proche.

Le cas des Webcams :

Lors de l'achat d'une Webcam peu d'entre elles affichent une compatibilité avec Linux. Et pourtant il existe un moyen simple de s'assurer que la webcam qu'on s'apprête à acheter fonctionnera sous Linux. Il s'agit du système UVC. Regardez bien sur la boîte de la webcam si la mention "UVC Video" apparaît. Sortez la loupe car parfois c'est écrit vraiment en petit. Si tel est le cas, alors la webcam est compatible Linux !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article