Les partitions nécessaires pour une utilisation classique

Publié le par titeuf

Présentation

Lorsque vous débutez, vous pouvez limiter le nombre de partitions à trois, les partitions nécessaires (fig.1) :

  • La partition racine : il s'agit de la partition où on installe Mandriva. Elle est notée "/", et son format est par défaut le ext3fs, format de fichiers journalisé. Par ailleurs, sachez que ce format de fichier ne fragmente pratiquement pas : il n'est donc pas nécessaire de défragmenter votre disque, comme les utilisateurs de systèmes Windows doivent le faire.
  • Une partition swap : c'est la partition d'échange, qui sert de mémoire en cas de manque de mémoire système (RAM). La mémoire d'échange étant sur disque, elle est beaucoup plus lente que la mémoire système et est donc utilisée uniquement lorsque cela est nécessaire par le système Linux. Cette partition est aussi utilisée lors de la mise en hibernation du système : la totalité de la mémoire vive est écrite sur la partition d'échange. Il en découle que cette partition ne doit généralement pas être inférieure à la taille de la mémoire RAM si l'on veut pouvoir faire hiberner sa machine (la mettre en veille sur disque). Sinon, on conseille généralement de choisir une taille de 1 fois à 2 fois la taille de la RAM.
  • Une partition /home : C'est dans cette partition que seront stockées les données des utilisateurs, c'est-à-dire les documents personnels (courriels, photos, fichiers de texte...), ainsi que les fichiers de configuration personnelle des applications. Séparer les données des utilisateurs du système lui-même conduit à pouvoir réaliser une réinstallation de Mandriva, pour une raison ou une autre, tout en conservant cette partition /home (sauf si vous décidez le contraire) et ainsi retrouver toute votre configuration précédente (vos courriels, etc.) après avoir réinstallé les logiciels complémentaires dont vous vous serviez avant la réinstallation du système.
partition.png

Les choix proposés par Mandriva Linux lors de l'installation du système

L'assistant analyse votre système, et vous propose plusieurs choix possibles pour le partitionnement de votre (vos) disque(s) dur(s). Le but de cette opération est de déterminer à quel endroit le système va s'installer et quelle taille lui allouer sur le disque.

partition_choix_install.png

Avant d'aller plus loin, nous allons expliquer les options proposées :

  • Utiliser l'espace disponible : l'assistant a trouvé de l'espace disque vide et vous propose via cette option de l'utiliser pour créer des partitions pour votre Mandriva Linux.
  • Utiliser des partitions existantes : l'assistant a trouvé des partitions utilisables directement par Mandriva Linux, et vous propose donc de les utiliser, ce qui évite d'en créer de nouvelles. Par contre si ces partitions contiennent un système Linux que vous souhaitez conserver il ne faut pas choisir cette option.
  • Effacer et utiliser tout le disque : assez explicite, ce choix conduira à effacer toutes les partitions du disque dur pour en créer de nouvelles pour Mandriva. Les nouvelles partitions seront automatiquement choisies par Mandriva (trois par défaut comme nous l'avons vu précédemment), avec une taille adaptée. Attention, la sélection de cette option entraîne un effacement complet des données présentes sur le disque dur.
  • Utiliser l'espace libre sur la partition Windows : vous avez un système d'exploitation Microsoft Windows déjà installé sur votre ordinateur (sur une partition de type FAT32 ou NTFS). Pour s'installer, Mandriva vous propose de faire de la place sur la partition contenant Windows, en utilisant l'espace laissé libre par Windows, pour y créer les trois partitions nécessaires. Vous conservez ainsi Windows d'un côté et installez Mandriva Linux sur le même disque dur. La partition Windows sera donc réduite selon la taille de votre choix et la taille des partitions Linux créées dans l'espace libéré.
  • Partitionnement personnalisé : l'option la plus complète qui permet une maîtrise totale du partitionnement. Elle n'est pas simplement réservée à des spécialistes, mais il faut garder à l'esprit qu'une erreur peut être fatale c'est pourquoi il faut être rigoureux avec cette option qui reste néanmoins très éducative. Choisissez cette option si, par exemple, vous voulez transformer une partition entière de type Windows (bleue) pour y installer Mandriva.

Notez bien :

  • Si vous souhaitez faire coexister Mandriva Linux et Microsoft Windows (multi-boot ou double système Windows et Mandriva), il est conseillé d'installer Windows en premier.
  • Si vous installez Mandriva sur l'espace libre laissé par Windows, cela réduira d'autant la place libre sur votre système Windows !
  • Si vous avez une partition Windows vide sur laquelle vous désirez installer Mandriva, il ne faut pas choisir l'option d'utiliser l'espace libre sur la partition Windows. En effet, elle ne permet que de réduire une partition Windows et non la supprimer. Il faut en conséquence utiliser le Partitionnement personnalisé.

Commenter cet article